Navigation Menu+

Les principes de la Charte de Venise

La Charte de Venise ou Charte internationale sur la conservation et la restauration des monuments et des sites s’agit d’un traité axé sur la préservation et la restauration des vieux biens et bâtiments. Cette charte a pu voir le jour, grâce à l’approbation des participants du 2ème congrès international des architectes et des techniciens des monuments historiques, entre le 25 et le 31 mai 1964.

Comment la Charte de Venise permet d’encadrer la restauration des monuments ?

charte-de-venise.jpg

En fin du mois de mai 1964, une réunion accueillant 611 participants originaires de 42 pays différents a été organisée à Venise. Le principal objectif de cette réunion était de réétudier les fondements de la Charte d’Athènes pour y apporter des améliorations. La Charte de Venise vise, ainsi, à défier le concept du monument classé « d’art et d’histoire ». Selon cette charte succédant celle d’Athènes, la restauration est une étape importante permettant de conserver certaines caractéristiques exceptionnelles. Elle doit donc concerner les travaux de complément dans le but de rendre plus esthétique ou plus technique un élément important. En outre, la Charte de Venise veut que l’entretien des monuments s’insère parmi les gestes importants dans le cadre de la conservation de restauration des biens et bâtiments.

La Charte de Venise comme base de projet pour la création d’un projet patrimonial

projet-patrimonial.jpg

En matière de conservation, la Charte de Venise s’inspire de celle d’Ath7nes en mettant l’accent sur la nécessité de la conservation des monuments tout en gardant le décor initial des bâtiments. Pour ce qui est de la restauration, la Charte de Venise ambitionne à assurer la conservation et la révélation des éléments esthétiques et historiques d’un édifice. Elle veille également au respect des documents authentiques.  Elle cherche donc à éviter à tout prix les reconstitutions incertaines. Tout comme la Charte d’Athènes, elle recommande le respect des apports des différentes époques sur un édifice.